Tensions a AULNAY-SOUS-BOIS

theo4la cité des 3000 baptisée en référence aux 3000 logements construits à la fin des années soixantes pour les ouvriers de l’ancienne usine Citroën, s’enflamme pour que justice soit rendue dans l’affaire de Théo. La police des polices privilégie la thèse accidentelle à celle du viol délibéré.

« J’ai ripé chef! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s